Les idées en mouv’

Association : quel avenir sans les contrats aidés ?

250 - IEM - 234 - Hiver 2017La décision brutale du gouvernement de diminuer le nombre de contrats aidés a surpris le monde associatif.
Pour sensibiliser l’opinion publique et les décideurs aux conséquences de ces décisions budgétaires, la Ligue de l’enseignement s’est engagée avec le Mouvement associatif dans la campagne #DUTILITECITOYENNE (page 12). Centrée sur des témoignages, cette campagne illustre l’utilité sociale des contrats aidés pour les personnes en insertion, pour les associations et pour les publics bénéficiant des activités développées (page 15). Clubs sportifs, centres sociaux, centres de loisirs, festivals, épiceries sociales : les associations apportent en effet des réponses essentielles aux besoins sociaux sur les territoires. Actrices de proximité, elles accompagnent les citoyens dans leur vie quotidienne. Sans contrats aidés, certaines d’entre elles proposeront mois d’activités ou un service « dégradé » (page 13). Aujourd’hui, les situations sur le terrain est complexe : certaines associations sont prises dans des injonctions contradictoires, entre attentes de services de l’État, des collectivités territoriales pour répondre aux besoins sociaux du territoire et obligation de diminuer l’activité.

Retrouvez l’intégralité de la revue : N° 234 – Hiver 2017

Retrouvez les revues précédentes ci-dessous :

Numéro 229 – Université de rentrée – Des idées, des pratiques – Automne 2016
Numéro 230 – Une semaine de l’éducation consacrée au numérique – Hiver 2016
Numéro 231 – Acteurs électeurs – Printemps 2017
Numéro 232 – Assemblée Générale de Grenoble – Spéciales Initiatives – Été 2017
Numéro 233 – Spéciale initiatives – En direct de l’Université de rentrée – Automne 2017

Les commentaires sont fermés