Concours du Prix du Jeune Écrivain et du Jeune Illustrateur en Essonne – Les lauréats !

Et voici la liste des lauréats pour l’édition 2017 du Concours du Prix Départemental du Jeune Écrivain et du Jeune Illustrateur :

Pour les textes :


Catégorie 8 – 10 ans 

Prix Excellence : Louise MARCHAND LELOU

Prix Espoir : Adrien PLOUZENNEC KAHIA

Prix Avenir : Lucie GASCHARD

Catégorie 11 – 14 ans

Prix Excellence : Almamy MAIGA

Prix Espoir : Joanna AFFI ANEBO

Prix Avenir : Ilyas ZINOUN

Catégorie 15 – 18 ans

Prix Excellence : Élodie FRANCK

Prix Espoir : Rebecca LE FAUCHEUR

Prix Avenir : Elisa SALVIGNOL

Pour les dessins :


Catégorie 8 – 10 ans
 : Lou-Ana GOMES

Catégorie 11 – 14 ans : Johanna VENANT – WILMOUTH

Catégorie 15 – 18 ans : Marine JACOUD

Félicitations à eux ! Et merci à tous les participants !

Nous donnons rendez-vous à tous les participants (et à un membre de leur famille) à la Salle culturelle « La Villa » le mercredi 28 février de 14h à 17h pour la remise officielle des prix, des ateliers autour de la lecture et de l’écriture, un goûter et la distribution des livres.

Venez nombreux ! Nous serons ravis de vous y rencontrer !

Capture la villa

 

———————————————————————
Du 15 septembre au 15 décembre 2017, c’est le concours du Prix du Jeune Écrivain et du Jeune Illustrateur en Essonne ! Ce concours d’écriture et d’illustration est ouvert à tous les essonniens âgés entre 8 et 18 ans révolus. Le thème pour cette année : « Construire la paix dans mon quartier » . Alors, à vos stylos !

Affiche Prix Jeune Ecrivain et Illustrateur 2016-2017 - 15-12-2017

 

Clique pour consulter le règlement du concours.
Clique pour retrouver la liste des MJC et des PIJ qui peuvent t’accueillir pour que tu saisisses ton texte si tu n’as pas d’ordinateur à disposition.
Si tu es mineur, clique pour télécharger la fiche d’autorisation parentale pour que tes parents la remplisse et la signe afin que tu puisses participer au concours.

Pour les structures qui souhaitent faire participer les enfants fréquentant leurs structures, vous pouvez solliciter l’association Le Coq à l’Ane pour organiser des ateliers d’écriture :
06 76 65 44 87 – coqane@gmail.com

Edit : le concours est maintenant clôt.

En 2018, les cartes de la Fraternité traversent les frontières !

450 - Affiche JCF 2018 recto Nouveauté en 2018, les cartes de la Fraternité prennent une dimension européenne !

L’édition de 2018 bénéficie du soutien du programme européen Erasmus +. Animées par la volonté de combattre la peur de l’ « autre », trois organisations (Center for Peace Studies – Croatie, Fondacion CIVES – Espagne et School with Class Foundation – Pologne) nous ont rejoint. Ensemble, huit clichés d’artistes issus des quatre pays – qui questionnent indirectement les discriminations et invitent avec optimisme à une prise de conscience du noyau commun d’humanité – ont été sélectionnés.

Des pistes pour les ateliers d’écriture

Les visuels qui illustrent les cartes sont choisis pour permettre une sensibilisation des jeunes, mais aussi de leurs destinataires, à la diversité de notre société, et pour faire changer les représentations. Grâce à ces photos réalisées par des artistes qui portent un regard résolument contemporain sur notre environnement, de nombreux thèmes peuvent être abordés : la diversité, l’interculturalité, mais aussi la mixité, l’accès aux droits, la solidarité…

Mettre en œuvre l’opération

  • Vous commandez les cartes de la fraternité : les cartes postales sont mises à disposition gratuitement ou adressées (avec participation aux frais d’envoi) par la Ligue de l’enseignement de l’Essonne sur simple demande.

Formulaire de commande en ligne des cartes 2018
Formulaire de commande en version papier des cartes 2018

  • Le service Éducation de la Ligue de l’enseignement de l’Essonne prend un moment avec vous afin de bien définir votre projet et vous aider à éviter les écueils soit lors d’un rendez-vous à la Ligue (lorsque vous venez retirer les cartes par exemple), soit par téléphone.
    Si un rendez-vous n’est pas possible, vous pouvez télécharger le document « Quelques conseils » dans la liste proposée plus bas.
  • Vous animez un temps de réflexion, d’échanges, un atelier d’écriture, etc. Des outils (expositions, films, supports pédagogiques), des formations, des conseils… vous sont proposés par la fédération départementale de la Ligue de l’enseignement.
  • Vous faîtes un retour à la fédération en adressant une copie des textes (en inscrivant le prénom et l’âge de chaque enfant avec le texte correspondant) produits lors des ateliers d’écriture.
  • Vous envoyez les cartes postales à des inconnu(e)s du département (affranchissement à votre charge), telles des bouteilles à la mer.
  • La fédération départementale de la Ligue de l’enseignement reçoit les réponses (d’où la présence de notre adresse sur le coupon-réponse) et les renvoie aux structures participantes.
  • Vous pouvez bien évidemment valoriser les messages écrits par les jeunes participants dans votre structure ou votre ville à l’aide d’une lecture publique, d’une exposition, d’articles de presse , de la création d’un petit recueil etc.

Jouons la Carte de la Fraternité est une opération annuelle, vous pouvez donc utiliser le matériel 2018 du 1er janvier au 31 décembre 2018.

Retrouvez les documents utiles ci-dessous :

Le dossier pédagogique

Le mode d’emploi en 7 points

Quelques conseils

L’affiche de communication

Pour tout renseignement, contactez le pôle éducation par téléphone au 01 69 36 01 52 ou par courriel à education@ligue91.org .

Édit : voici quelques réponses reçues !

Capture JCF 2018 1Capture JCF 2018 2Capture JCF 2018 3Capture JCF 2018 4Capture JCF 2018 5

Le guide interministériel sur la lutte contre les discriminations – « Discriminations, c’est non ! »

Illustration 1
Crédits : © ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

 

Le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports a mis en ligne un guide interministériel de lutte contre les discriminations « Discriminations, c’est non ! » .

Le guide interministériel a une double vocation :

  • offrir un panorama transversal des principaux dispositifs portés par l’ensemble des ministères en matière de lutte contre les discriminations ;
  • constituer une boîte à outils permettant d’identifier les mesures, les acteurs et les documents pertinents pour lutter et apprendre à lutter contre les discriminations, en saisissant les leviers mobilisables pour agir contre les discriminations et pour l’égalité réelle.

Il est destiné prioritairement aux services de l’État, aux opérateurs de service public. Il a vocation à s’étendre vers le tissu associatif et les services municipaux et paramunicipaux en charge de produire un plan local de lutte contre les discriminations.

Il peut être utilisé dans plusieurs cas :

  • pour former, se former et consolider ses connaissances sur la problématique des discriminations (le guide propose un tableau récapitulatif des différentes formations proposées par les ministères en matière de lutte contre les discriminations, ainsi qu’un panorama des outils existants, que ce soit pour repérer, sensibiliser, mesurer ou lutter contre les discriminations, ainsi qu’une vision des dispositifs en place) ;
  • pour savoir quoi faire en cas de discrimination (le guide présente les démarches à mener et les modalités d’accompagnement des victimes de discriminations, afin d’être en capacité de réagir, d’orienter et de conseiller).

Ce guide est un outil par nature évolutif et sera pour cette raison actualisé chaque année afin d’intégrer les nouveaux dispositifs et formations à disposition et refléter ainsi le mieux possible la réalité des actions publiques menées en faveur de la lutte contre les discriminations.

Le livret « Discriminations, c’est non ! » est quant à lui destiné au grand public. Il sera mis à disposition des usagers dans les structures d’accueil et les services publics de proximité tels que les mairies, les pôles emploi, les caisses d’allocations familiales, les centres sociaux, etc.

Principalement composé d’exemples de discriminations tirés du quotidien, il a vocation à aider les citoyens à identifier les situations discriminantes et à saisir, le cas échéant, les autorités compétentes.